Réduire ses impôts avec l’immobilier, les techniques

Réduire ses impôts avec l'immobilier
Réduire ses impôts avec l’immobilier, les techniques
5 (100%) 1 vote

Tout propriétaire rêve de payer moins d’impôts, c’est l’une des façons le plus efficaces pour économiser davantage. Mais que faire pour y parvenir ? Voici quelques techniques pour réduire ses impôts avec l’immobilier.

Immobilier neuf, une valeur refuge

Depuis quelques années, le gouvernement français a mis en place des lois qui stipulent la défiscalisation immobilière, notamment l’immobilier neuf. Ce changement permet aux investisseurs de réduire davantage leur charge fiscale sur le revenu. En effet, l’immobilier neuf semble être un véritable refuge pour payer moins d’impôts.

En septembre 2014, la défiscalisation Duflot a été remplacée par la loi Pinel. Cette dernière permet aux investisseurs de déduire partiellement le prix d’un immobilier neuf des impôts. Il est à remarquer que seul le bâtiment basse consommation (BBC) peut jouir de cet avantage. Le montant déduit est en fonction de la durée de location.

Plus la durée est longue, plus le montant sera important. Cette réduction d’impôts est valable sur une période de 6 ou 9 ans, avec possibilité de prolongation jusqu’à 12 ans.
Pour profiter de cette défiscalisation, le propriétaire devrait respecter les ressources du locataire ainsi que les plafonds du loyer. Toutefois, une personne peut faire louer sa maison à ses descendants ou à ses ascendants tout en gagnant le même bénéfice de la fiscalisation.

À l’inverse de la loi Pinel, la loi Duflot interdit ce genre de pratique. Bref, la loi Pinel est la plus avantageuse que la précédente sur le plan fiscal. L’investissement locatif s’avère ainsi un moyen pour réduire ses impôts avec l’immobilier.

Investir dans un logement ancien

Outre l’immobilier neuf, les investisseurs peuvent également profiter d’une réduction fiscale en achetant un logement ancien. Pour ce faire, ils devraient avant tout réaliser des travaux de rénovation puis faire louer l’immobilier à vide.

Lors de la déclaration des loyers auprès du fisc, le propriétaire retranchera le coût des travaux réalisés. Dans le cas où le solde est débiteur, le propriétaire bénéficiera d’une réduction appelée déficit foncier. Techniquement, le déficit foncier est imputable sur les revenus globaux inférieurs à 10 700 euros tous les ans.

De cette manière, la pression fiscale sera moins ressentie une fois que la base imposable diminue. Bref, opter pour un logement ancien permet de gagner une belle offre. Les travaux de rénovation sont l’un des paramètres que l’investisseur doit savoir jouer afin d’optimiser son avantage.

En effet, cette technique permet non seulement d’alléger la pression fiscale, mais elle permet également de gagner davantage de l’argent. Après la rénovation, le prix du loyer augmente d’un certain montant. Cet accroissement favorise un retour sur investissement réussi, autrement un gain assuré pour les investisseurs immobiliers.